Féminicides: Rencontre avec Charlotte Monastério

Elles étaient une vingtaine Jeudi 14 octobre, dans un lieu non loin de la victoire à préparer les collages destinés à envahir les murs de la ville pour prévenir des féminicides. Chacunes à ses motivations qui lui sont propres, mais toutes veulent que les choses bougent. Parmi les plus connus « Papa à tuer maman » ou encore « on ne veut plus compter nos mortes ». C’est très déterminées qu’elles remplissent les feuilles A4 de peinture noir et rouge. Charlotte Monastério, artiste photographe, orchestre le mouvement à Bordeaux. On la retrouve dans l’émission « Le Kawa » sur Bordeaux Campus, pour nous parler du sujet.

Lien Sound cloud, 30ème minute.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s